Editorial par Antoine ANDREMONT

Partager l'article
Partager sur email
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Credit : © Antoine ANDREMONT

Plus que jamais en 2022 la lutte contre l’antibiorésistance va devoir faire appel à des acteurs très différents et qui se connaissent peu ou mal. Comment les rassembler, ou du moins les faire mieux se connaitre, est une question rémanente depuis de longues années. C’est un travail à multiples facettes et pour lequel des efforts constants sont nécessaires.

C’est dans ce sens que l’interface présente sur le site de l’antibiorésistance a tout son sens et toute sa nécessité.

Cette interface, c’est une porte d’entrée commune, intersectorielle et interactive, identifiant les acteurs publics et privés, les plateformes et les réseaux, les activités de coordination et d’animation, axés autour de l’antibiorésistance et qui en outre et recense les projets de recherche qui lui sont consacrés.

Il faut vraiment rendre hommage à l’équipe du PPR antibiorésistance pour l’avoir mise en place et pour l’alimenter constamment. Déjà nous savons qu’elle est fortement interrogée par de nombreux acteurs non seulement français mais aussi étrangers. Et cette fréquentation est en hausse.

Cette interface va indubitablement contribuer à renforcer la place de la France dans le paysage mondial de l’AMR. Nous en avions besoin, nous l’avons désormais ! Il faut en profiter.

Dr. Antoine ANDREMONT, MD, PhD

Professeur émérite, Faculté de Médecine, Université Paris-Diderot