Projets et actions soutenus

Le 5 août 2020, était lancé l’appel à projets (AAP) « Antibiorésistance : comprendre, innover, agir » par l’Agence nationale de la recherche (ANR), auquel 25 M€ ont été dédiés, et qui constituait la première action du PPR Antibiorésistance. Onze projets viennent d’être retenus. En France, la multirésistance aux antibiotiques est un problème de santé publique majeur. Afin de le contrer, le Gouvernement par l’entremise du Secrétariat général à l’investissement (SGPI) a mis en place un Programme prioritaire de recherche (PPR) Antibiorésistance coordonné par l’Inserm, doté de 40 M€ sur 10 ans.

Ces projets de recherche, en s’inscrivant dans une approche « Une seule santé » (« One Health », approche globale prônée par l’OMS – l‘Organisation Mondiale de la Santé – et l’OIE – l’Organisation mondiale de la santé animale) qui ne dissocie pas l’Homme de son environnement (animal, alimentation, sols, eaux, etc.), se devaient d’être très ambitieux, structurants, de longue durée (3 à 6 ans), de favoriser l’interdisciplinarité et faire émerger une synergie sur la base d’un continuum allant de la recherche fondamentale aux applications cliniques, vétérinaires et environnementales, en sciences humaines et sociales et en politique publique.
Le 1er octobre 2020, 3 appels à projets (AAP) structurants ont été lancés par l’Inserm, coordinateur du Programme prioritaire de recherche (PPR) Antibiorésistance, financé à hauteur de 40 M€ par le Gouvernement. Ces appels constituent la deuxième action du PPR antibiorésistance et sont complémentaires à l’appel « Antibiorésistance : comprendre, innover, agir » soutenant des projets de recherche financés depuis février 2021.

En réponse à chacun des 3 AAP, identifiés par l’Inserm et ses partenaires, des concertations nationales organisées par la direction du PPR ont conduit à construire des consortia d'acteurs avec l’enjeu de structurer la recherche sur l'antibiorésistance en métropole et dans les DOM-TOM, dans une approche « One health ». Ces consortia rassemblent l’ensemble des disciplines allant de la recherche fondamentale à la clinique dans les trois secteurs Homme, animal et environnement, et incluent également les sciences humaines et sociales ainsi que des banques d’outils numériques, mathématiques et (bio)informatiques.

Les 3 projets lauréats : ABRomics-PF, PROMISE et DOSA ont été expertisés par un jury international et sont soutenus à hauteur de 4 M€.