HomePractical info & communicationsNewsLe projet PhagECOLI de Pherecydes Pharma et du CEA reçoit une subvention de 2 M€ de Bpifrance

Le projet PhagECOLI de Pherecydes Pharma et du CEA reçoit une subvention de 2 M€ de Bpifrance

Share the article
Share on email
Share on twitter
Share on linkedin
Crédit : Pixabay

Article paru sur le site de Zonebourse.com le 03 janvier 2022

Le projet a été désigné lauréat de l’Appel à Manifestation d’Intérêt « Maladies infectieuses émergentes et nouvelles menaces radiologiques, biologiques et chimiques »

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, et le CEA, annoncent aujourd’hui la sélection du projet PhagECOLI soumis dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt – Maladies Infectieuses Emergentes et Nouvelles Menaces Radiologiques Biologiques et Chimiques. Ce projet recevra une subvention de Bpifrance de 2 M€, soit 50% de son coût estimé, qui se répartiront de la façon suivante : 80% pour Pherecydes Pharma et 20% pour le CEA.

Le projet PhagECOLI s’appuie sur les expertises et expériences complémentaires de Pherecydes Pharma et du CEA. Ce projet d’une durée de trois ans a pour objectif de proposer de nouveaux traitements des infections à E. Coli difficiles à traiter ou résistantes, grâce à la phagothérapie de précision.

Afin de répondre au mieux au besoin thérapeutique, Pherecydes Pharma et le CEA développeront une nouvelle génération d’outils de mesure de l’efficacité des phages anti-E. Coli sur la souche bactérienne du patient. Ces nouveaux outils pourront ensuite être la base d’une toute nouvelle génération de phagogrammes1 pour les différentes bactéries cibles. Ce soutien financier permettra également à Pherecydes Pharma d’accélérer le développement de ses phages anti-E. coli.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classé Escherichia coli dans le groupe des bactéries présentant une priorité critique en termes de recherche de nouveaux traitements, du fait de sa dangerosité et de sa résistance aux antibiotiques. Selon les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), les infections à E. coli résistantes représentent les infections les plus fréquentes en Europe en milieu hospitalier avec plus de 163 000 cas par an.

Guy-Charles Fanneau de La Horie, Président du Directoire de Pherecydes Pharma, déclare : « Je suis ravi de pouvoir conjuguer nos efforts avec ceux entrepris par le CEA depuis quelques années dans le domaine de la détection de l’activité des phages sur une bactérie cible. L’approche codéveloppée avec le CEA a pour but de mettre en place une toute nouvelle génération d’outils fiables, rapides et sensibles permettant un traitement optimisé pour les patients et les praticiens. Nous sommes également très fiers de recevoir le soutien de Bpifrance pour ce projet avec nos phages anti-E. Coli. »

Nadège Nief, Directrice adjointe du département des microtechnologies pour la santé au CEA,déclare : « Nous sommes très heureux de pouvoir développer cette nouvelle génération d’outils avec Pherecydes Pharma. Par son expérience et ses projets, Pherecydes est aujourd’hui l’acteur industriel européen le plus avancé dans le domaine et son approche de phagothérapie de précision correspond totalement aux recherches menées par le CEA sur le phagogramme optique depuis quelques années. Nous sommes convaincus qu’ensemble nous pourrons mettre au point de nouveaux outils rapides et industrialisables pour un traitement efficace des patients en impasse thérapeutique. »

A propos de Pherecydes Pharma

Créée en 2006, Pherecydes Pharma est une société de biotechnologie qui développe des traitements contre les infections bactériennes résistantes, responsables de nombreuses infections graves. La société a mis au point une approche innovante, la phagothérapie de précision, basée sur l’utilisation de phages, virus naturels tueurs de bactéries.

Pherecydes Pharma développe un portefeuille de phages ciblant 3 bactéries parmi les plus résistantes et dangereuses qui représentent à elles seules plus de deux tiers des infections nosocomiales résistantes : Staphylococcus aureusEscherichia coli et Pseudomonas aeruginosa.

Le concept de phagothérapie de précision a été appliqué avec succès chez plusieurs dizaines de patients dans le cadre de traitements compassionnels, sous la supervision de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). Pherecydes Pharma, dont le siège social est à Nantes, s’appuie sur une équipe d’une vingtaine d’experts issus de l’industrie pharmaceutique, des biotechnologies et de la recherche académique.

Pour plus d’informations, www.pherecydes-pharma.com