HomeJobs & trainingSujet de thèse : Rétention et transfert d’antibiotiques et d’éléments traces métalliques dans les sols amendés : influence de leur présence mutuelle sur leurs comportements respectifs, Université de Reims

Sujet de thèse : Rétention et transfert d’antibiotiques et d’éléments traces métalliques dans les sols amendés : influence de leur présence mutuelle sur leurs comportements respectifs, Université de Reims

Offer details

  • Type de poste: PhD/Doctorat
  • Secteur : Public
  • Localité : France 
  • Limite de candidature : 30/09/2021
  • Profil de poste:
    Recherche et innovation
  • Domaine(s) :
    Environnement et faune sauvage, Autre

Description

Reims – Grand Est – France

Rétention et transfert d’antibiotiques et d’éléments traces métalliques dans les sols amendés : influence de leur présence mutuelle sur leurs comportements respectifs.

Chimie, Ecologie, environnement

métaux, contaminants émergents, sols, adsorption

Description du sujet

L’objectif de cette thèse est d’étudier la mobilité d’éléments traces métalliques (ETM) et de produits pharmaceutiques antibiotiques (contaminants émergents) simultanément présents dans les sols amendés en Produits Résiduaires Organiques (PRO). En effet, les produits pharmaceutiques et les métaux sont présents simultanément dans les PRO épandus sur les sols (boues de station d’épuration, digestats, lisiers, fumiers…) et peuvent interagir entre eux via la formation de complexes de coordination.
Leur co-présence peut donc modifier leur comportement respectif dans les sols amendés et donc leur mobilité et leur (bio)disponibilité pour les compartiments eaux et biote.
Les travaux menés dans le cadre du projet RÉSILIENCE, au travers d’études de sorption en batch et en colonne, permettront de préciser (i) l’impact de l’amendement sur la rétention et le transfert des contaminants dans les sols, en fonction de la nature et de l’origine du PRO et de la composition du sol recevant l’amendement, (ii) l’influence des antibiotiques sur la rétention et le transfert des ETM dans les sols amendés, et réciproquement, l’influence des ETM sur la rétention et le transfert des antibiotiques.
Le projet RÉSILIENCE concerne donc l’écodynamique de contaminants présents dans les sols amendés dans un contexte de multi-contamination (« effet cocktail »).
La thèse se déroulera à l’Université de Reims Champagne-Ardenne au sein de l’Institut de Chimie Moléculaire de Reims (ICMR UMR CNRS 7312) dans le Groupe Chimie de l’Environnement . Le(la) doctorant(e) sera rattaché(e) à l’Ecole Doctorale ABIES.
Prise de fonction : 01/11/2021

Nature du financement : Contrat doctoral

Site web : https://www.univ-reims.fr/icmr/

Intitulé du doctorat : Doctorat de chimie de l’environnement

Pays d’obtention du doctorat : France

Etablissement délivrant le doctorat : Université de Reims Champagne-Ardenne

Ecole doctorale : ABIES

Profil du candidat

Préparation d’un Master 2 en Chimie de l’Environnement et/ou Géosciences.

Connaissances générales en chimie analytique et si possible en chimie de coordination et/ou modélisation.
Analyse et synthèse de données, rigueur, appétence pour la recherche, organisation et aptitude à gérer son temps.
Bonnes qualités relationnelles et de communication.
Bon niveau en anglais écrit et oral.

30/09/2021

Pour postuler

Candidater sur le site de l’Association Bernard Gregory.