HomeJobs & trainingPosition postdoctorale de 2 ans, CNRS, Institut de biologie physico-chimique (IBPC), unité “Expression Génétique Microbienne”, Paris 5ème

Position postdoctorale de 2 ans, CNRS, Institut de biologie physico-chimique (IBPC), unité “Expression Génétique Microbienne”, Paris 5ème

Offer details

  • Type de poste: Post-doctorat
  • Secteur : Public
  • Localité : France 
  • Limite de candidature : 16/02/2021
  • Profil de poste:
    Recherche et innovation
  • Domaine(s) :
    Microbiologie et Immunologie

Description

Date Limite de candidature : mardi 16 février 2021

Informations générales

Offre d’emploi publiée le 26 janvier 2021 sur le site emploi du CNRS

Référence : UMR8261-GREBOE-005
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mardi 26 janvier 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d’embauche prévue : 1 mars 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Salaire brut entre 2728,26 et 3145, 68 €, selon expérience
Niveau d’études souhaité : Supérieur à bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Un poste postdoctoral de deux ans débutant en début mars 2021 est ouvert dans le groupe de recherche de Grégory BOËL à l’Institut de biologie physico-chimique (IBPC), dans l’unité “Expression Génétique Microbienne”.

Activités

Le projet principal vise à caractériser le rôle physiologique des deux facteurs de traduction de la famille ABC-F (Ousalem et al, 2019 ; Boël, et al. ; Chen, et al., Crowe-McAuliffe, et al., Murina, et al.) de la bactérie photosynthétique Synechocystis. Le la candidat·e sera en charge de l’analyse transcriptomique (RNAseq) et protéomique (Masse spectrométrie en tandem) des souches délétées de chacun des gènes ABC-F et des souches complémentées (les souches sont déjà construites).

Suivra ensuite le développement de la méthode de profilage de ribosome (ribo-seq) sur les ARNm chez cet organisme. Par ailleurs, notre groupe a déjà mis au point plusieurs dispositifs expérimentaux permettant d’étudier simplement les ABC-F in vivo et in vitro, ce qui permettra de confirmer les résultats des analyses globales obtenus par le la candidat·e recruté·e.

D’autre part nous proposons de déterminer les résidus essentiels au fonctionnement d’un ABC-F impliqué dans la résistance aux antibiotiques par une approche de mutagenèse et de criblage en haut débit.

Ousalem F, et al., Res Microbiol. 170(8):435-447. (2019)
Boël G., et al. Nat. Struct. Mol. Bio. 21:143-151 (2014)
Chen B., et al. Nat. Struct. Mol. Bio. 21:152-159 (2014)
Crowe-McAuliffe C, et al. Proc Natl Acad Sci U S A. 115(36):8978-8983 (2018)
Murina V, et al. Nucleic Acids Res. 46(7):3753-3763. (2018)

Compétences

Nous recherchons un ou une candidat·e hautement motivé·e, avec un doctorat dans le domaine de la biologie moléculaire bactérienne et avec, en particulier, une spécialité en méthodes d’analyse par séquençage haut débit (mRNA-seq et/ou ribo-seq). Le ou la candidat·e devra être autonome dans la préparation des échantillons et la construction des librairies de séquençage. La connaissance des méthodes d’analyse des données issue de séquençage haut-débit est indispensable pour pouvoir appliquer à cette position.

Le ou la candidat·e idéal·e devra être familiarisé avec la synthèse des protéines, la biochimie de l’ARN. Une connaissance des cyanobactéries est un plus pour ce poste.

Les candidat·e·s doivent soumettre, sur le site emploi du CNRS, leur CV avec la liste complète de leurs publications, ainsi que trois références pouvant être contactées.

Pour toute information complémentaire, le ou la candidat·e peut contacter Grégory BOËL à : boel@ibpc.fr

Contexte de travail

La plupart des travaux expérimentaux sera effectuée par le ou la candidat·e, à l’IBPC, dans le groupe de G. BOËL. L’IBPC est un institut multidisciplinaire du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) situé dans le centre de Paris sur le campus Pierre et Marie (Paris 5ème). L’institut possède une plateforme de protéomique et une plateforme de bioinformatique qui seront sollicitées pour ce projet.

Contraintes et risques

Il est possible que ce projet de recherche implique l’utilisation de radio-isotopes.

Pour postuler à cet emploi

Candidature à déposer directement sur le site emploi du CNRS.