HomeJobs & trainingChaire de professeur Junior (Tenure Track Position: ECO-EVO) : Ecologie Fonctionnelle & Evolutive, CNRS, Clermont-Ferrand

Chaire de professeur Junior (Tenure Track Position: ECO-EVO) : Ecologie Fonctionnelle & Evolutive, CNRS, Clermont-Ferrand

Offer details

  • Type de poste: Autre
  • Secteur : Public
  • Localité : France 
  • Limite de candidature : 31/08/2022
  • Profil de poste:
    Recherche et innovation
  • Domaine(s) :
    Microbiologie et Immunologie, Autre

Description

Chaire de professeur Junior : ECOEVO, Ecologie Fonctionnelle & Evolutive, H/F
Type de contrat : Chaire de professeur Junior

Section du CNRS : 30 Surface continentale et interfaces

Durée du contrat : 5 ans. A son terme, le titulaire du contrat a vocation à être titularisé dans le corps des directeurs de recherche.

Date d’embauche prévue : 01/12/2022

Rémunération : Brut annuel de 54 600 Euros à 57 800 Euros selon l’expérience professionnelle

Environnement Financier : 320 000 € pour la durée du projet

Date limite de dépôt des candidatures : 31/08/2022

Localisation : France, ClermontFerrand

Au sein du Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement (LMGE ; UMR CNRS 6023) de l’Université Clermont Auvergne, une chaire de Professeur Junior est disponible pour une période de cinq ans avant que le titulaire du contrat n’ait vocation à être titularisé sur un poste de directeur de recherche CNRS dans le même laboratoire.

Le candidat recruté assurera 50 heures d’enseignement dans l’un des Masters de Clermont (selon sa spécialité) : Gestion de l’environnement (cours FREMAC) ou Microbiologie (cours de microbiologie pour la santé et l’environnement) ou Bioinformatique dans des unités d’enseignement combinant Ecologie et Evolution. Plus spécifiquement, il/elle pourra enseigner dans les unités d’enseignement suivantes : i) Adaptations des organismes aquatiques à leurs environnements, ii) Emergence et diffusion des microorganismes pathogènes, iii) Génomique des communautés microbiennes et bioanalyse, iv) Omiques intégratives, v) Recherche en écologie trophique aquatique.

Le profil de recherche proposé est positionné à l’intersection de deux des 6 grands défis sociétaux du CNRS, à savoir le changement climatique et la santé et l’environnement. Il vise à renforcer les synergies entre deux disciplines de l’écologie, à savoir l’écologie évolutive et l’écologie fonctionnelle. Cette synergie est essentielle, d’une part, pour comprendre et quantifier le fonctionnement de nos environnements sous de multiples contraintes (climatiques et anthropiques) et, d’autre part, pour prédire leurs évolutions.

Le candidat développera son propre projet en relation avec l’une des 6 équipes du LMGE. L’équipe CMES (Communautés Microbiennes : Ecotoxicologie et Santé) développe des thématiques variées telles que 1/ la lutte contre la résistance aux antibiotiques à l’interface santé/environnement (hôpital, station d’épuration, rivières…. ) en s’intéressant aux biofilms en contexte hospitalier ou environnemental et à leur impact sur l’hôte et son microbiote, 2/ la compréhension des mécanismes impliqués dans les processus complexes contrôlant le devenir des xénobiotiques (antibiotiques, pesticides) (transfert, biodégradation), utilisés seuls ou en mélange, dans l’eau et les sols, 3/ le lien entre ces mécanismes et les impacts potentiels sur différents organismes (microorganismes, insecte sentinelle) 4/ le développement de biomarqueurs/bioindicateurs de contamination (gènes, protéines, microorganismes, enzymes, métabolites) par différentes approches ” omiques ” et enfin 5/ le développement de procédés innovants de bioremédiation.

Si vous êtes intéressé(e)s à rejoindre une équipe dynamique, contacteznous :
Christiane.forestier@uca.fr

———————————————————-

Tenure Track Position: ECOEVO

Functional & Evolutive ecology
Type of Contract : Tenure Track Position
Section : 30 Continental surface and interfaces
Contract Period : 5 years. Ultimately, the contract holder is intended to be tenured on a CNRS research director position.
Expected date of employment : 01/12/2022
Remuneration : Gross annual salary of 54,600 euros to 57,800 euros depending on professional experience.
Financial Environment : 320,000 € for the project

ORGANISATION/COMPANY: CNRS/University Clermont Auvergne

RESEARCH FIELD: Ecology CNRS research director position.

First Stage Researcher (R1)

APPLICATION DEADLINE: 31/08/2022

LOCATION: France, ClermontFerrand

Offer description: Tenure Track position

At the Microorganisms: Genome and Environment Laboratory (LMGE; UMR CNRS 6023) of Clermont Auvergne University, a tenure track position is available for a five years’ period before the contract holder is intended to be tenured on a position of CNRS research director in the same lab.

The recruited candidate will teach 50 hours in one of the Masters of Clermont (according to its specialty): Environmental Management (FREMAC course) or Microbiology (microbiology for health and the environment course) or Bioinformatics in teaching units combining Ecology and Evolution. More specifically, he/she will be able to teach in the following teaching units: i) Adaptations of aquatic organisms to their environments, ii) Emergence and diffusion of pathogenic microorganisms, iii) Genomics of microbial communities and bioanalysis, iv) Integrative omics, v) Research in aquatic trophic ecology.

The proposed research profile is positioned at the intersection of two of the 6 major societal challenges of the CNRS, namely Climate Change and Health & Environment. It aims to strengthen the synergies between two disciplines of ecology, namely evolutionary ecology and functional ecology.

This synergy is essential, on the one hand, to understand and quantify the functioning of our environments under multiple constraints (climatic and anthropic) and, on the other hand, to predict their evolutions.

The candidate will develop his/her own project in relation with one of the 6 teams of the LMGE.

The CMES team (Communautés Microbiennes: Ecotoxicologie et Santé) is developing various themes such as 1/ the fight against antibiotic resistance at the interface health/Environment (hospital, wastewater treatment plant, rivers…) by focusing on biofilms in hospital or environmental contexts and their impact on the host and its microbiota, 2/ understanding the mechanisms involved in the complex processes controlling the fate of xenobiotic (antibiotics, pesticides) (transfer, biodegradation), used alone or in mixture, in water and soils, 3/ the link between these mechanisms and the potential impacts on different organisms (microorganisms, sentinel insect) 4/ the development of biomarkers/bioindicators of contamination (genes, proteins, microorganisms, enzymes, metabolites) by various “omics” approaches and finally 5/ the development of innovative bioremediation processes.

If you are interested to join a dynamic team, just contact us:  Christiane.forestier@uca.fr

Apply on this link