HomeJobs & trainingIngénieur de recherche en biologie, CNRS, Toulouse

Ingénieur de recherche en biologie, CNRS, Toulouse

Offer details

  • Type de poste: CDD, Ingénieur de recherche
  • Secteur : Public
  • Localité : France 
  • Limite de candidature : 06/07/2021
  • Profil de poste:
    Recherche et innovation
  • Domaine(s) :
    Microbiologie et Immunologie, Autre

Description

Date Limite Candidature : mardi 6 juillet 2021

Informations générales

Référence : UMR5089-CLAGUT-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 15 juin 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 24 mois
Date d’embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2090 et 2206 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d’études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Choisir, adapter et mettre en œuvre les techniques de biologie dans le cadre des projets scientifiques d’une équipe de recherche

Activités

  • Conduire, en adaptant les conditions expérimentales, un ensemble de techniques de microbiologie et de biologie moléculaire (cultures de microorganismes ou de cellules eucaryotes, dosages biologiques ou biochimiques, techniques de biologie moléculaire)
  • Rédiger et actualiser les fiches de préparations et de protocoles techniques
  • Exploiter et présenter les résultats des analyses, en garantir le suivi et la qualité.
  • Participer à la diffusion et à la valorisation des résultats sous forme de présentations orales et de publications
  • Gérer et organiser les moyens techniques dans le cadre d’un projet scientifique
  • Conduire l’appareillage dédié à l’approche et en assurer le fonctionnement.
  • Appliquer les réglementations liées aux activités expérimentales
  • Prélever et conditionner des échantillons en vue d’une expérimentation
  • Superviser l’élimination des déchets selon les règles d’hygiène et de sécurité

Compétences

  • Microbiologie, biologie moléculaire (connaissance spécialisée)
  • Biologie (connaissance générale)
  • Calcul mathématique (connaissance générale)
  • Réglementation en matière d’hygiène et de sécurité
  • Langue anglaise : B1 (cadre européen commun de référence pour les langues)
  • Utiliser des matériels d’analyse et d’expérimentation en biologie
  • Utiliser les logiciels spécifiques à l’activité
  • Rédiger des procédures techniques
  • Transmettre des connaissances
  • Formation niveau « operateur rongeur » souhaitée
  • Domaine de formation souhaité : microbiologie, biochimie, biotechnologies

Contexte de travail

L’ingénieur/e rejoindra une équipe d’une quinzaine de personnes composée de 7 permanents (CNRS et Université Paul Sabatier) et de plusieurs doctorants et post-doctorants.

L’équipe travaille sur différents aspects des interactions hôte-pathogène dans la tuberculose et les infections à mycobactéries.

Le projet consistera principalement à tester in vitro et in vivo l’activité de molécules sur la viabilité et la persistance de mycobactéries (Mycobacterium tuberculosis), à la construction de rapporteurs génétiques (fluorescence et autres) dans des mycobactéries (M. tuberculosis et autres espèces), à cultiver des cellules eucaryotes primaires (macrophages issus de monocytes circulants humains), à les infecter par des mycobactéries, à récolter et analyser divers échantillons.

Contraintes et risques

Travail en partie en milieu confiné (niveau BSL3)

Pour postuler

Candidater sur le site emploi du CNRS.